05.07 2017
image Éditions des femmes - Antoinette Fouque

Éditions des femmes - Antoinette Fouque

Conseils communication

Selon Antoinette Fouque (desfemmes.fr/) la femme du soldat inconnu est plus inconnue que lui. C'est écrit sur une banderole qu'elle brandit lors d'une manifestation du MLF sous l'Arc de Triomphe. La militante tient des conférences à l'ONU mais aussi sur toute la planète pour prendre la défense des femmes. Récompensée par les plus prestigieuses décorations du pays, cette militante de toujours s’éteint au début de l'année 2014. Le Collège de Féminologie et le Club Parité 2000 ont été fondés par Antoinette Fouque.

Enfance et jeunesse d’Antoinette Fouque

Antoinette Fouque perçoit les problèmes qu’une femme rencontre lorsqu’elle assume ses fonctions de mère et d’épouse alors qu'elle travaille quand elle donne naissance à son premier enfant au coeur des années 60. Marseille a vu naître cette grande militante en 1936. C'est dans la cité phocéenne que se passe son enfance. Le père d’Antoinette Fouque est un militant communiste.

De l’enseignement à la psychanalyse

Dans les années soixante, Antoinette Fouque suit les formations de Jacques Lacan. Après des études universitaires en Lettres, la jeune femme a travaillé dans l'enseignement. C’est au début des années 70 qu'elle débat sur la sexualité féminine aux côtés de Luce Irigaray, psychanaliste féministe. Avec son directeur de thèse, le sémiologue Roland Barthes, Antoinette Fouque décroche un Diplôme d'études approfondies. Au cours de cette période, elle fréquente la théoricienne Monique Wittig.

Antoinette Fouque, auteure et théoricienne

Elle est à l'initiative de l'ouvrage "Le dictionnaire universelle des créatrices", lequel raconte quarante siècles de création des femmes sur toute la planète. Logiquement, Antoinette Fouque a écrit dans divers ouvrages collectifs et pris part à de nombreux entretiens. Le combat de cette grande féministe ne répond pas aux sirènes du militantisme à outrance, il défend la place de mère, qui ne peut s’opposer à la libération de la femme. Antoinette Fouque ne se reconnait pas dans l'existentialisme défendu par Simone de Beauvoir.

Antoinette Fouque se présente sur la liste MRG (Mouvement des Radicaux de Gauche) au scrutin européen de 1994. Elle est députée entre 1994 et 1999. L'AFD ou Alliance des Femmes pour la Démocratie est une organisation créée sous la houlette de la militante durant le bicentenaire de la déclaration des droits de l’homme. Plus que jamais active, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie fondée par Antoinette Fouque soutient la gauche, qui relaie le combat pour les droits des femmes. L'égalité représente l'une des grandes luttes du mouvement.

C'est elle qui a fondé le Mouvement de Libération des Femmes avec l'appui d'autres militantes. Antoinette Fouque s’est battue tout au long de sa vie pour faire évoluer le droit des femmes. Avec d’autres militantes, Antoinette Fouque décide de déclarer le MLF comme une association, à la fin de la décennie soixante-dix. Afin de prévenir tout détournement par les partis, le sigle MLF a été déposé.