05.07 2017
image Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF, est morte - 21 février 2014 - L'Obs

Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF, est morte - 21 février 2014 - L'Obs

Architecture

De l’enseignement à la psychanalyse

C’est au début de la décennie 1970 qu’Antoinette Fouque s'associe à une UV illégale sur la sexualité de la femme aux côtés de Luce Irigaray, psychanaliste féministe. Elle est critique littéraire pour plusieurs maisons d’édition en plus de sa mission d'enseignement. Dans les années soixante, la jeune femme lie connaissance avec Jacques Lacan, réputé psychanalyste. Après des études universitaires en Lettres, Antoinette Fouque a d'abord été enseignante.

Enfance et jeunesse d’Antoinette Fouque

C'est dans un quartier défavorisé de la cité phocéenne qu'elle passe une enfance sereine. Antoinette Fouque étudie en premier lieu dans sa région d'origine avant de s'installer à Paris. Elle est toujours étudiante lorsqu'elle rencontre son mari. Son père est un syndicaliste. En 1964, Antoinette Fouque donne naissance à sa fille. Elle ressent dès lors les problèmes que rencontre une femme quand elle doit assumer ses mission de mère et d’épouse alors qu'elle travaille.

Ecrivain et théoricienne

Antoinette Fouque ne se reconnait pas dans l'existentialisme défendu par Simone de Beauvoir. Elle dirige l'écriture du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui raconte quarante siècles de création des femmes. Antoinette Fouque déteste les "-isme", qui réfèrent à une théorie. Elle imagine dès lors le nom "féminologie".

Sa maison d'édition donne les moyens à Antoinette Fouque de promouvoir l'élan créateur des femmes. Proposant plus de six cents livres voués à la création féminine, la maison d’édition de la militante du droit des femmes permet à de multiples écrivaines de diffuser leurs idées. L'ensemble de la production littéraire féminine de l’époque est proposée dans sa première boutique dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés à Paris. Lieux de débats où les journaux et livres demeurent à la disposition du public, les librairies lancées par Antoinette Fouque sont ouvertes de 11 heures à minuit.